VITILIGO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Vitiligo

Le vitiligo est la plus fréquente des hypomélanoses. Sa pathogénie est inconnue. Elle se caractérise par une disparition progressive des mélanocytes de l'épiderme, des follicules pileux et des muqueuses.

Il représente un motif fréquent de consultation d'une part parce qu'il atteint plus de 1 % de la population, d'autre part parce que les conséquences psychosociales qu'il induit sont souvent importantes.

Cette dermatose ne représente donc pas un simple problème esthétique mais elle pose aussi de difficiles problèmes thérapeutiques.

Epidémiologie :

Le vitiligo se présente comme une dermatose acquise, mais dans 1/3 des cas, on retrouve des antécédents familiaux. Il est donc déterminé génétiquement.

Il touche environ 1 % de la population générale. Les 2 sexes sont atteints avec une égale fréquence. L'affection peut apparaître à tout âge mais avec un pic de fréquence chez l'adulte jeune (2è et 3è décennie).

Le déclenchement à la suite de traumatismes psychoaffectifs est parfois rapporté, l'exposition au soleil ne joue aucun rôle mais elle peut révéler l'affection en accentuant le contraste entre la peau atteinte qui ne bronze pas et la peau normale qui devient pigmentée.

Le diagnostic positif :

Les éléments du diagnostic positif sont cliniques ; la lésion élémentaire est une macule achromique d'un blanc uniforme. Elle est totalement dépourvue de mélanine. Sa surface est normale, sans atrophie ni hyperkératose. Les limites avec la peau avoisinante sont nettes, parfois soulignées par une bordure hyperpigmentée.

Les taches sont de forme et de taille variables. Les bords sont toujours convexes. La lésion ne présente aucun signe fonctionnel. Mais après une exposition solaire, des sensations de cuisson et un érythème peuvent survenir.

Le début peut se faire par une ou plusieurs lésions. Lorsque les lésions sont multiples, elles sont habituellement bilatérales souvent symétriques.

Le vitiligo est ubiquitaire, mais certains sièges sont atteints avec prédilection tels que les organes génitaux externes, les plis axillaires, les régions périorificielles et les zones de protubérances osseuses.

L'atteinte du cuir chevelu est possible et est marquée par une mèche blanche. L'extension des lésions est très variable. Le vitiligo peut rester localisé ou à l'extrême atteindre tout le tégument (vitiligo universalis).

L'évolution du vitiligo est tout à fait imprévisible et il est impossible d'établir avec certitude un pronostic pour chaque malade.

Aucun examen complémentaire n'est utile au diagnostic qui se fait au seul examen clinique.

Le vitiligo est parfois associé avec certaines maladies extra-dermatologiques : thyréopathies, anémie de Biermer, maladie d'Addison.

Le traitement

Il n'existe actuellement aucun traitement de fond capable de modifier l'évolution du vitiligo.

La prise en charge psychologique : ne devra jamais être négligée

Traitement repigmentant :

Traitement médical : il se résume à une photochimiothérapie soit par voie orale, soit par voie locale.

La photochimiothérapie orale (puvathérapie) associant la prise de psoralène (méladinine, trisoralène) et l'exposition en cabine à des UVA est utilisée avec des précautions d'emploi et dans certaines indications, le traitement est long, les repigmentations complètes sont rares.

La photochimiothérapie utilisant une application locale de psoralène (méladinine solution faible) doit être utilisée avec précaution car les réactions phototoxiques sont parfois sévères.

Traitement chirurgical : les minigreffes de peau saine sur des zones de peau atteinte permettent parfois d'obtenir une repigmentation centrifuge à partir de l'implantation.

Camouflage des lésions : dans les cas rebelles, certains produits cosmétiques de camouflage peuvent être proposés (creme couvrance).

 

 

Professeur Mohamed Denguezli

Faculté de médecine Ibn El Jazzar

Sousse - Tunisia


A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

last update /mise à jour : 01/10/2006

L'utilisation de ces images dermatologiques nécessite l'autorisation préalable de l'auteur

The use of these dermatologic images requires the preliminary authorization of the author

 
   
     

 
Lettre V
 

Varicelle

Vascularite

Végétations vénériennes

 

Vergetures

 

Verrues

 

Vitiligo

 

Remarques et commentaires  Remarks and comments :
Dr MOHAMED DENGUEZLI 

Service de dermatologie CHU FARHAT HACHED SOUSSE TUNISIE